Accueil Le Restaurant Les Chambres Histoire du Refuge Les Menus Mon Parcours Plan, Accès Humour Liens, Sites Amis 

Mon Parcours

Avant tout, bienvenue dans notre humble restaurant et bienvenue surtout à notre table. Merci d’avoir choisi ce lieu aujourd’hui pour y passer quelques instants de bonheur et de plaisir.
Il s’agit en effet d’un véritable plaisir pour moi de passer à table avec des amis ou de la famille et de partager avec eux un bon repas et de bonnes bouteilles.
Depuis toujours et aussi loin que remontent mes souvenirs, aussi bien dans mon pays natal
« l’Ain » chez mon grand-père, ou plus tard, dans la région marseillaise chez mes parents, mes meilleurs moments de partage ont toujours eu lieu autour d’une table ou dans une cuisine, le nez sous le couvercle d’une marmite. J’ai gardé gravés dans ma mémoire, des odeurs, des parfums, et des goûts de croûtons de pain trempés dans les sauces encore fumantes. J’essaie de retrouver dans ma cuisine actuelle, les senteurs encore imprégnées de ces messages olfactifs.


J’ai eu l’avantage d’avoir deux grands-pères et des parents pour lesquels la qualité des produits était primordiale.
C’est de chacun d’entre eux, que je tire encore aujourd’hui, les leçons d’une cuisine qualitative et créative. J’ai toujours baigné dans une cuisine partagée entre richesse du terroir et produits gastronomiques issus de la région de l’Ain, la Bresse, la Dombes et le Bugey. C’est une cuisine généreuse à base de beurre, de crème, avec des spécialités telles que les cuisses de grenouilles, les volailles bressanes...etc Mais également, cette cuisine du sud, région aux milles senteurs : « la Méditerrannée ».
Comment ne pas utiliser toutes ces richesses culinaires pleines d’herbes, d’aromates, de poisson, de légumes et d’épices (Ail, persil, basilic, huile d’olive…etc) ? C’est un régal pour tous les palais. Elle éveille tous nos sens et nous réconcilie avec les idées préconçues que nous avons sur les marseillais.
 Je suis aujourd’hui partagé entre ces deux cultures culinaires, et vous propose une cuisine authentique et des produits de terroir.

J’espère vous régaler, car ma seule satisfaction est de vous rendre heureux autour de ma table, devant une assiette, qui j’espère, vous émoustillera les papilles.
Comme le disait cet éminent magistrat et gastronome français, Brillat Savarin : « Convier quelqu’un c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous votre toit ». J’en ai d’ailleurs fait ma devise.
J’ai également acquis cette façon de recevoir en effectuant ma formation chez le grand « Chef » Georges Blanc à Vonnas, dans ses cuisines et à ses côtés : hospitalité, bien recevoir, qualité des produits, générosité, sont ses priorités.
****************

J'ai eu un parcours atypique : bijoutier de formation par amour de la beauté, de la finesse, de la précision et de l'art. J'ai cependant toujours voué une véritable passion pour la cuisine et son raffinement. J'ai fini par en faire mon métier avec succès et j'ai ouvert mon restaurant à St Rambert en Bugey.

Je suis né à Ambérieu-en-Bugey, et je connais la Vallée de l' Albarine depuis mon plus jeune âge. Mon grand père M. Waigel était Tenaysien, il habitait route d' Hauteville en face du barrage au lieu dit " Le Moulin à Ciment ".
Une formation de bijoutier mécanicien en poche, je ne trouvait cependant ma joie et ma bonne humeur que dans les casseroles. Cette passion je l'ai transformé en métier grâce au GRETA ( Organisme de Formation pour Adultes ) à 30 ans par un apprentissage de cuisinier. Un stage en cuisine chez Georges Blanc m' a permis d'approfondir mes connaissances et mon savoir .

Depuis, quelques restaurants connus des Rambertois: " La Belle Epoque", "Le Manoir de Trivier" m'ont permis de bien démarrer et c'est surtout dans mon propre restaurant " La Table des Princes" à St Péray dans l'Ardèche, que j'ai pu m'exprimer et développer ma passion à travers ma propre cuisine et ainsi me créer une réputation et fidéliser une clientèle.Je me suis impliqué dans la vie de ma région d'adoption et dans ses traditions, jusqu'à devenir chevalier de la confrérie du St Peray


                                                                             CLIQUER POUR AGRANDIR  

La salle de 40 couverts fréquentée par des notables locaux fut rapidement trop petite.

              

 Je décide avec ma compagne d'effectuer un retour aux sources dans ma région natale...

C'est décidé, je proposerai des menus variés; du simple repas au menu gastronomique et, sur réservation, banquets, repas d'affaires et repas d'anniversaires de toutes sortes.

Sept chambres d' hôtes sont aussi destinées à accueillir les touristes.

Ma charmante compagne Francette vous accueillera avec son large sourire  et saura vous conseiller dans vos choix afin de satisfaire au mieux cet instant-plaisir.

Le refuge de l'Ermite, tel est le nom de ce site.